Accueil Alimentation L’alimentation d’un adulte octogénaire

L’alimentation d’un adulte octogénaire

0
L’alimentation d’un adulte octogénaire

De protéines :

Les protéines constituent un des éléments nécessaires à votre corps. Que vous soyez adulte ou vieux, elles restent importantes. Elles constituent votre masse musculaire. L’âge provoquera des fontes musculaires. La demande en protéines reste 1 g par kilogramme de votre poids par jour. Cela est le même pour un adulte normal.

Le rôle des protéines est de renouveler vos cellules mortes. Ce renouvellement de tissus touche les os et les muscles. Les protéines fournissent aussi de l’azote à votre corps. Elles fabriquent des enzymes, des hormones, et même vos hémoglobines.

Vous prendrez toutefois en note l’état de votre corps. Vos capacités de digestion diminuent. Vous privilégierez les aliments facilement assimilables. Ces nourritures sont la viande hachée maigre, la volaille, le poisson, les œufs et les produits laitiers.

Les protéines apportent aussi des acides aminés. Les plus complètes sont les protéines d’origines animales. Des accompagnements doivent compléter les protéines végétales.

De lipides :

Les lipides sont aussi des macronutriments. Votre corps nécessite l’apport en acide gras. La synthèse de ces nutriments reste impossible à votre organisme. L’oméga 6 et l’oméga 3 constituent les acides gras.

Ces éléments participent aux bons fonctionnements de votre organisme. Ils emmagasinent l’énergie. Ils assurent aussi les distributions des vitamines dans votre corps. Le cholestérol produit même les hormones comme les œstrogènes, les testostérones et le cortisol.

Le risque de cholestérol élevé diminue à partir de 70 ans. Vous pourrez donc manger tous les types de gras. Cela est valable sauf en cas de décision médicale.

Les lipides resteront cependant à 40 % de votre apport énergétique. Vous garantirez ainsi le besoin nécessaire en acide gras. Ce taux préviendra le risque de maladies cardio-vasculaires, diabète ou obésité.

Les aliments d’origines animales fournissent de la graisse. Vous en trouverez aussi dans les noix, les graines et huiles. Les plantes apportent aussi des matières grasses. Les produits transformés présentent aussi des lipides.

  • Les sels minéraux :

Les minéraux affichent un taux de 5 % dans votre corps. Ces matières inorganiques sont le calcium, le sodium, le magnésium, le phosphore et le potassium.

Ils font partie de vos enzymes, hormones et vitamines. Ils assurent des fonctions nécessaires à notre organisme. Ils participent à la constitution de votre masse osseuse. Ils influent aussi sur le rythme cardiaque. Ils agissent sur les muscles et le système nerveux. Ils régulent aussi l’équilibre hydrique/acido-basique de votre organisme.

Les carences en sels minéraux perturberont votre santé. Pour éviter cela, vous devrez apporter une quantité suffisante à votre corps. Pour les personnes de plus de 75 ans, voici la demande pour chaque minéral :

  • Calcium : 1200 mg/jour.

Il agit sur la formation des os. Il améliore également les transmissions nerveuses. Une carence peut provoquer une ostéoporose.

  • Phosphore : 800 mg/jour.

Il régule l’équilibre acido-basique du corps. Son insuffisance peut vous affaiblir. Vous observerez aussi des pertes en calcium. Un excès peut provoquer une érosion de votre mâchoire.

  • Potassium : 3000 mg/jour.

Il assure la balance acido-basique et hydrique de votre organisme. Le manque de potassium affaiblit vos muscles. Des paralysies peuvent même être observées. Le surplus peut causer un décès.

  • Sodium : 1560 mg/jour.

Le sodium et le potassium ont les mêmes rôles. Une carence produit des crampes musculaires. Vous perdrez également en appétit. Et vous pourrez devenir apathique. Une hypertension survient en cas d’excès.

  • Magnésium : 420 mg/jour.

Le magnésium participe à la synthèse de protéines. Il active aussi les enzymes. Un manque de magnésium perturbe votre croissance. Mais vous observerez également des troubles de comportement. Un excès provoque la diarrhée.

  • Les oligo-éléments :

Le fer, le zinc, le cuivre et l’iode sont des oligo-éléments. Ce sont des micronutriments. Ils se présentent en infime (en microgramme).

Leurs présences assurent des fonctions vitales. Le fer par exemple constitue votre sang. Une carence finit en anémie. Le fluor maintient la structure de vos os. Le zinc fait partie des enzymes de digestion.

Toutefois, leurs excès peuvent provoquer des maladies graves. La cirrhose en est un exemple.

Votre corps a besoin de :

  • 10 mg/jour de fer.
  • 150 µg/jour d’iode.
  • 420 mg/jour de magnésium.
  • 12 mg/jour de zinc.

Les autres oligo-éléments s’absorbent à des quantités infimes.

En cas de doute, n’hésitez pas à contacter votre médecin de famille. En cas de besoin, il faut souscrire à une complémentaire santé.