Accueil Santé Le cancer

Le cancer

0
Le cancer

Le cancer est une maladie qui est encore très difficile à guérir. Peu de gens atteints d’un cancer peut survivre. On peut dire donc que le cancer est une maladie fatale, si on peut le dire. Voyons ensemble quelques détails concernant cette maladie. Tout d’abord, il est important de mentionner que le cancer est une maladie qui est caractérisée par la reproduction incontrôlée de cellules, liée à un échappement aux mécanismes de régulation qui assure le développement harmonieux de notre organisme. En se multipliant de façon désordonnée, les cellules cancéreuses donnent naissance à des tumeurs de plus en plus grosses et qui se développent en envahissant puis en détruisant les zones qui les entourent ou les organes qui les entourent. Ces cellules cancéreuses peuvent également émettre à distance d’un organe pour former une nouvelle tumeur, ou circuler sous forme libre. Et l’enlèvement d’une tumeur à un stage déjà grave nécessite une intervention chirurgicale. En détruisant son environnement, le cancer peut devenir un réel danger pour la survie de l’être vivant. C’est pourquoi, beaucoup de gens ne succombent pas à cette maladie.

« Cancer » est un terme général désignant plusieurs maladies qui ont en commun le fait que certaines cellules d’un organisme adoptent un comportement anormal caractérisé par une indépendance vis-à-vis des signaux qui stimulent normalement la multiplication des cellules. Un comportement anormal caractérisé également par une insensibilité aux signaux et mécanismes antiprolifératifs, par une capacité proliférative qui n’est plus limitée, par la disparition du phénomène d’apoptose, par une capacité anormale à susciter l’angiogenèse et aussi par l’acquisition d’un pouvoir invasif et de production de métastases.

Comme ce qui a été déjà mentionné plus haut, on va voir ce qu’est une cellule cancéreuse. En effet, c’est une cellule qui devient totalement indisciplinée c’est-à-dire qui ne suit la règle normale, suite à une agression ou un dommage et liée à une modification de la structure d’un gêne ; c’est la « mutation ». Parfois, l’agression est violente et courte. Le plus souvent elle est de faible intensité, mais s’étend sur une longue période. Et c’est effectivement cette altération intime de la cellule qui constitue la base de tous les cancers. La cellule n’arrête plus de se multiplier, et reste en vie dans un organe où habituellement les cellules meurent et se renouvellent rapidement. Cette prolifération va aboutir à la formation de la tumeur, qui, en se développant arrive à détruire les cellules normales avoisinantes, et qui pourrait être fatale à l’individu en question.

Eh oui, on peut dépister un cancer à différents stades. Certaines peuvent être non dangereuses mais devront être suivies de très près. Par contre, celles qui « envahissent » les zones environnantes doivent souvent être traitées le plus rapidement possible pour éviter toute éventuelle complication. Enfin, pour les cancers des cellules du sang comme les leucémies par exemple, il n’existe pas de tumeur parce que les cellules du sang se déplacent librement dans le sang. Dans ce cas, les cellules cancéreuses n’assurent plus les fonctions vitales habituelles.