Accueil Santé L’examenauditif du nouveau-né

L’examenauditif du nouveau-né

0
L’examenauditif du nouveau-né

Lorsqu’un bébé vient au monde, il est très important de voir de près sa santé. C’est pour cela que le pédiatre déshabille le nouveauné et l’ausculte entièrement. Parmi les examens que le bébé doit passer figure l’examen ophtalmologique et auditif. Ces examens consistent à vérifier les reflexesdes yeux et des oreilles de bébés’il n’y a pas d’anomalies ou autre. En cas d’anomalies, il est évident que la consultation d’un spécialiste est recommandée. S’il n’y a pas d’anomalies, d’autres raisons peuvent motiver la consultation d’un audiologiste ou d’un ophtalmologiste. Pour cet article, nous allons nous concentrer sur l’examen auditif et ses spécificités.

Les raisons du dépistage auditif

La première raison du dépistage auditif du nouveau-né est le test des reflexes et la recherche d’anomalies éventuelles ou de déficience auditive. Un nouveau né ne sachant pas encore s’exprimer, il est primordial de déterminer si tous ses sens sont bien fonctionnels. Si tel est le cas, l’audiologiste n’aura pas à pousser plus loin son examen. Sinon, il devra refaire d’autres tests pour connaître le ou les traitements à prescrire pour résoudre le souci éventuel. Cet examen et les traitements éventuels sont d’une importance capitale étant donné que l’ouïe est un sens déterminant pour le bon développement d’un être humain.

Comment se déroule l’examen auditif du nouveau né

Il importe de savoir que l’examen auditif du bébé se déroule, soit à la maternité même où il est né, soit dans un centre spécialisé dans la santé auditive mais pas en auriculothérapie. Il y a deux principales phases que nous pouvons citer concernant cet examen. La première consiste à se servir de petits écouteurs pour analyser les réactions de la partie interne de l’oreille du bébé au contact du son, ce sont les oto-émissions acoustiques. La seconde concerne le fonctionnement du cortex auditif. Celui-ci est enregistré à l’aide d’un écouteur placé dans l’oreille et d’électrodes posées sur le crâne du jeune patient. Notons que ces deux examens peuvent être exécutés l’un indépendamment de l’autre. Le dépistage auditif est indolore et n’est pas inconfortable pour le bébé.

Les résultats du dépistage

Les résultats du dépistage sont donnés immédiatement à la suite de l’examen. Deux principaux résultats peuvent sortir des examens auditifs. Le premier est la réussite, cela signifie qu’il n’y a ni anomalie ni signe de déficience auditive chez le nouveau né. Même si ce résultat positif est fourni par l’audiologiste, il importe de continuer à surveiller l’évolution de bébé du point de vue de son audition car pour une raison ou pour une autre, la surdité peut survenir chez les enfants après leur naissance. Le second résultat possible à la suite du dépistage est le « réréfé ». Cela implique que le nouveau né présente des risques de surdité sur une ou ses deux oreilles. Pour confirmer ou infirme cet état de fait, il convient de consulter un spécialiste et de faire des examens plus poussés comme l’impédancemétrie (vérification de l’oreille moyenne) ou l’utilisation d’un microscope par un médecin ORL pour la détection d’une éventuelle obstruction à l’intérieur de l’oreille.