Accueil Santé L’infection urinaire

L’infection urinaire

0
L’infection urinaire

Une infection urinaire est une infection qui touche principalement une ou plusieurs parties du système urinaire tel que les reins, les uretères et la vessie. L’infection urinaire se manifeste le plus souvent par des douleurs ou une sensation de brûlure lors de la miction ou lors de l’émission de l’urine tout simplement, mais parfois par des douleurs abdominales et de la fièvre. On peut distinguer trois différents types d’infection urinaire selon la location de l’infection. Le premier type, c’est la cystite infectieuse, quand on retrouve Escherichia coli dans les urines. C’est la forme d’infection urinaire la plus courante, et qui touche presque uniquement les femmes. Il s’agit d’une inflammation de la vessie. Le plus souvent, l’inflammation est provoquée par la multiplication de bactéries intestinales de type Escherichia coli, qui sont nombreuses aux environs de l’anus. Ces bactéries passent de la région anale et vulvaire jusqu’à la vessie en remontant par l’urètre. Tout ce qui gêne la vidange de la vessie augmente le risque de cystite, car cela augmente la rétention d’urine, donc le temps de multiplication des bactéries. La cystite s’accompagne toujours d’une urétrite, l’inflammation de l’urètre. Le deuxième type, c’est l’urétrite infectieuse. Comme son nom l’indique, on peut déjà voir que ce type d’infection urinaire touche uniquement l’urètre. Il s’agit souvent d’infections sexuellement transmissibles ou IST qui est courante chez les hommes, mais les femmes peuvent aussi en souffrir. L’urétrite a de nombreuses causes mais les plus communs sont la chlamydia et le gonocoque, la bactérie responsable de la gonorrhée. Chez l’homme, l’urétrite peut s’accompagner d’une prostatite ou infection de la prostate. Le dernier type, c’est la pyélonéphrite, qui jugée comme l’infection la plus grave. Ce type d’infection désigne l’inflammation du bassinet, qui est la cavité du rein collectant les urines, et du rein lui-même. Elle résulte généralement d’une infection bactérienne. Il peut s’agir aussi d’une complication d’une cystite (le premier type) non traitée ou mal traitée qui conduit à la remontée des bactéries de la vessie vers les reins, et à leur multiplication à ce niveau. Dans le plus des cas, la pyélonéphrite aiguë survient chez la femme, et elle est encore plus fréquente chez la femme enceinte. La pyélonéphrite est aussi fréquente chez les enfants qui a une malformation des uretères qui peut provoquer un reflux de l’urine de la vessie vers les reins.

Il est intéressant de connaître que la fréquence des infections urinaires dépend de l’âge et du sexe. Selon quelques chiffres, ce sont les femmes sont beaucoup plus touchées que les hommes. Cela parce que l’urètre de la femme est plus court que celui de l’homme. Cela facilite l’entrée des bactéries dans la vessie. Par contre, les hommes jeunes et moins âgés sont peu touchés par cette affection contrairement aux hommes d’âge mûr ou aux hommes plus âgés qui sont atteints de troubles de la prostate, présentent plus de risque. Quant aux enfants, ils sont plus rarement touchés. Environ 2 % des nouveau-nés et des nourrissons contractent des infections urinaires suite à une malformation des urètres. Mais la principale cause d’une infection urinaire, c’est le manque d’hygiène.