Accueil Bien etre Que faire en cas d’apparition d’un psoriasis génital ?

Que faire en cas d’apparition d’un psoriasis génital ?

0
Que faire en cas d’apparition d’un psoriasis génital ?

Le psoriasis génital est une maladie inflammatoirecutanée qui affecte autant les femmes que les hommes. Comme le psoriasis classique, il se manifeste par des plaques rouges recouvertes de squames. Pouvant impacter directement la vie et la sexualité d’une personne, un traitement adapté devient indispensable dès l’apparition des symptômes de la maladie.

Commencer par effectuer un diagnostic et des examens pour confirmer la maladie

Bien que le psoriasis se localise surtout au niveau du dos, des coudes, des genoux, du cuir chevelu et du visage, il arrive qu’il atteigne les parties génitales. Selon France Psoriasis, cette forme toucherait 46,5% des patients atteints d’un psoriasis classique. Cette maladie inflammatoire chronique de la peau se localise souvent au niveau des plis ou à la racine des cuisses. Elle se développe rapidement au niveau des zones pileuses notamment le pubis, les lèvres, le gland, la peau du pénis, le scrotum et la zone anogénitale. Les zones atteintes présentent des démangeaisons plus ou moins sévères selon le stade de développement de la maladie. Elles s’accompagnent de l’apparition de plaques rouges aux pourtours nets. Des squames blanches peuvent aussi être présentes.

À la suite d’une irritation, un frottement ou un grattage répété, le psoriasis génital peut devenir un phénomène de Koebner. Autrement dit, ce dernier est une forme d’aggravation de la maladie. Tous ces symptômes sont vérifiés par un médecin dermatologue lors d’un examen clinique. Pour confirmer la maladie, il est possible qu’il demande la présence d’antécédents familiaux vis-à-vis du psoriasis ou d’un autre type d’affection génitale, ou pas, lié au psoriasis. Rarement, une biopsie des lésions est envisageable. Elle permet surtout de fiabiliser le diagnostic. Et donc d’écarter les autres maladies cutanées qui provoquent des lésions génitales. Quoi qu’il en soit, prendre un RDV dermato aide à confirmer le psoriasis génital et à entamer un traitement adapté.

Entamer un traitement adapté au psoriasis génital

Contrairement à quelques idées reçues par rapport à la maladie, le psoriasis génital ne se transmet pas par contact. Néanmoins, elle n’est pas pour autant sans conséquence. Concrètement, cette inflammation de la peau impacte considérablement le bien-être global d’une personne. Et en touchant les parties génitales de cette dernière, elle apporte des répercussions négatives sur sa vie sexuelle. Comme la baisse de libido. D’où l’importance de la traiter le plus tôt possible. Car souvent les personnes atteintes de la maladie refusent de consulter par gêne ou par honte. Afin d’obtenir un traitement efficace et durable, il est fortement recommandé de se rendre chez un spécialiste de la peau.

En principe, le psoriasis se traite par l’application locale de produits à base de crèmes non alcoolisées. Pour le psoriasis génital, le traitement commence par l’application quotidienne d’un dermocorticoïde. À titre d’entretien, l’application sera réduite à une ou deux fois par semaine. En association avec ce traitement, il y aura une complémentation en vitamine D. Et en cas de lésions génitales, des traitements systémiques sous forme de comprimés ou d’injections sont utiles. En même temps, quelques gestes du quotidien évitent la surinfection des lésions et permettent de soulager les symptômes de la maladie. Entre autres, les produits de douche irritants ainsi que les tissus synthétiques sont à éviter.