Accueil Alimentation 3 aliments à consommer pendant la grossesse

3 aliments à consommer pendant la grossesse

0
3 aliments à consommer pendant la grossesse

Maintenir une alimentation saine pendant la grossesse est très important. Pendant cette période, votre corps a en effet besoin de nutriments, de vitamines et de minéraux supplémentaires. Vous aurez peut-être besoin de 350 à 500 calories supplémentaires par jour au cours des deuxième et troisième trimestres.

Un régime pauvre en nutriments essentiels peut nuire au développement du bébé et de mauvaises habitudes alimentaires et une prise de poids excessive peuvent également augmenter votre risque de diabète gestationnel et de complications de la grossesse ou de l’accouchement. En termes simples, choisir des aliments sains et nutritifs aidera à assurer votre santé et celle de votre bébé. Il sera également beaucoup plus facile de perdre du poids pendant la grossesse après l’accouchement.

Voici donc 3 aliments très nutritifs à manger pendant votre grossesse.

1.      Produits laitiers

Pendant la grossesse, vous devez consommer plus de protéines et de calcium que le fœtus en croissance. Les produits laitiers contiennent deux types de protéines de haute qualité: la caséine et le lactosérum. Les produits laitiers sont la meilleure source alimentaire de calcium et fournissent de grandes quantités de phosphore, diverses vitamines du groupe B, du magnésium et du zinc.

Le yaourt, en particulier le yaourt grec, est particulièrement bénéfique pour les femmes enceintes.  Il contient plus de calcium que la plupart des autres produits laitiers. Certaines variétés contiennent également des bactéries pro biotiques, qui favorise la santé digestive. Les personnes intolérantes au lactose peuvent également tolérer le yogourt, notamment le yogourt probiotique.

La prise de suppléments de probiotiques pendant la grossesse peut réduire le risque de complications telles que le pré éclampsie, le diabète gestationnel, les infections vaginales et les allergies. En outre, les produits laitiers, en particulier le yogourt, sont un excellent choix pour les femmes enceintes. Ils vous aident à faire face à une augmentation des besoins en protéines et en calcium. Les probiotiques peuvent également aider à réduire le risque de complications.

En vous rendant sur des sites de référence pour femmes enceintes comme https://alimentation-grossesse.com/, vous pouvez accéder à des informations pratiques sur les bonnes alimentaires à opter.

2.      Légumineuses

Ce groupe d’aliments comprend les lentilles, les pois, les haricots, les pois chiches, le soja et les arachides. Les légumineuses sont d’excellentes sources de fibres, de protéines, de fer, de folate (B9) et de calcium à base de plantes – dont votre corps a davantage besoin pendant la grossesse.

Le folate est l’une des vitamines du groupe B (B9). C’est très important pour la santé de la mère et du fœtus, surtout pendant le premier trimestre. Cependant, la plupart des femmes enceintes ne consomment pas assez de folate. Cela a été associé à un risque accru d’anomalies du tube neural et d’insuffisance pondérale à la naissance. Un apport insuffisant en folate peut également amener votre enfant à devenir plus susceptible aux infections et aux maladies plus tard dans la vie.

Les légumineuses contiennent de grandes quantités de folate. Une tasse de lentilles, de pois chiches ou de haricots noirs peut représenter entre 65 et 90% de la RDA. De plus, les légumineuses sont généralement très riches en fibres. Certaines variétés sont également riches en fer, magnésium et potassium.

3.     Poisson

Le saumon est très riche en acides gras essentiels oméga-3. La plupart des individus, y compris les femmes enceintes, ne consomment pas assez d’oméga-3 dans leur alimentation. Les acides gras oméga-3 sont essentiels pendant la grossesse, en particulier les acides gras oméga-3 à longue chaîne DHA et EPA. Celles-ci se trouvent en grande quantité dans les fruits de mer et aident à renforcer le cerveau et les yeux de votre fœtus.

Cependant, il est généralement conseillé aux femmes enceintes de limiter leur consommation de fruits de mer à deux fois par semaine, en raison du mercure et d’autres contaminants présents dans les poissons gras. Le saumon en particulier est l’une des rares sources naturelles de vitamine D, qui fait souvent défaut dans l’alimentation. C’est très important pour de nombreux processus.